Votre Espace Réservé

Votre espace Réservé

Mot de passe oublié ?S'inscrire

Comment l'aider ?

L’entourage des personnes ayant un problème de jeu est très souvent touché lui aussi par les répercussions négatives liées à cette pratique. Lorsqu’on est conjoint, parent ou ami d’une personne qui a un problème de jeu, il est normal de vouloir l’aider. Mais celle-ci n’est pas forcément prête à en parler ou à changer son comportement. S’il est vrai que l’entourage n’a pas la capacité de changer le comportement du joueur, certaines attitudes peuvent l’aider et favoriser le changement.

Voici quelques conseils que l’entourage peut mettre en pratique pour aider le joueur:

Etre bien informé(e)

Avant d’aborder le problème du jeu avec le joueur, il est utile de s’informer sur les jeux de hasard et d’argent et les risques qu’ils comportent. En comprenant mieux la façon de penser et d’agir de la personne ayant un problème de jeu, l’entourage est mieux préparé pour dialoguer et apporter une aide adaptée. Pour ce faire, vous pouvez consulter la rubrique «Ce que vous devez savoir» sur notre site.
Certains services de soins proposent des groupes de parole à l’intention de l’entourage des joueurs. Leur fréquentation permet de mieux appréhender la situation en la partageant avec d’autres et de réfléchir à l’attitude la plus adaptée. Dans la rubrique "Comment engager une démarche de soins?", vous trouverez un lien vers les structures de soins proposant ces groupes.

Pour aborder le problème de jeu et aider le joueur

Les problèmes de jeu sont souvent repérés par l'entourage du joueur avant même que celui-ci ne se rende compte de ses difficultés. Le comportement du joueur peut être source d’inquiétude ou d’agacement pour l’entourage. Il peut parfois laisser les proches avec un sentiment d’incompréhension voire d'impuissance. Bien souvent, les personnes entourant le joueur vont vouloir lui faire admettre qu’il a un problème… Mais cela peut créer des résistances chez le joueur.

Afin de favoriser la discussion et la prise de conscience du problème de jeu par le joueur, voici ce que vous pouvez faire et ce qu'il faut mieux éviter :

Quelques conseils…

  • Choisir le bon moment pour aborder le problème de jeu. Il faut savoir profiter des occasions où le joueur semble ouvert à la communication (par exemple lorsqu’il évoque spontanément ses difficultés, lorsqu’il a des remords après une période de jeu intense, etc.)
  • Garder son calme en abordant la question du jeu et de ses conséquences.
  • Etre à l’écoute et l’encourager
  • Pour le joueur, le jeu est à la fois un problème et une solution. Accepter cette ambivalence, elle est normale chez le joueur.
  • Parler franchement de ses sentiments et de ses inquiétudes. Expliquer les conséquences que son comportement de jeu a sur le couple ou la famille
  • Parler en son nom en utilisant le « je ». Par exemple, commencer ses phrases par « je crois que… » ou « je pense que… ». Ceci permet d’éviter les conflits car la personne qui joue se sentira moins menacée ou accusée
  • Bien cerner ses propres attentes par rapport aux habitudes de jeu et aux responsabilités familiales et domestiques et en faire part au joueur. Fixer clairement ses limites personnelles
  • Identifier les situations concrètes qui font penser que la personne a un problème de jeu
  • Interroger la personne sur sa perception de la situation et sa volonté d'apporter des changements
  • Proposer son soutien et son aide si la personne souhaite s’engager dans une démarche de changement et/ou de soins
  • Soutenir la personne dans ses efforts et valoriser les changements positifs même s’ils paraissent minimes
  • Pour les conjoints, parler de ce problème aux enfants en utilisant un langage approprié à leur âge. Rester rassurant, ne donner que les informations nécessaires pour ne pas inquiéter les enfants.
  • Négocier et mettre en place des moyens de contrôle pour la gestion des finances familiales. Si le joueur n'est pas consentant, prendre des mesures pour protéger autant que possible ses finances personnelles (Pour plus d’informations, se rapporter à la section «Comment vous protéger»)

A éviter…

  • Eviter la confrontation. Ne pas s’engager dans des argumentations sans fin
  • Evitez de critiquer la personne ou de lui faire la morale
  • Ne pas proférer de menaces, ne pas poser d’ultimatum à moins d'être prêt à s’y tenir
  • Eviter de surveiller le joueur ou d’essayer de contrôler ses faits et gestes
  • Ne pas jouer à des jeux de hasard et d’argent avec la personne
  • Ne pas lui prêter d’argent, ni rembourser ses dettes. Cela ne fait que reporter le problème à plus tard
  • Ne pas exclure la personne des activités familiales ou sociales habituelles
  • Eviter de se culpabiliser : seul le joueur est responsable de sa décision d'aller jouer
  • Face à soi-même et aux autres, ne pas nier l’existence du problème de jeu, ne pas excuser le comportement du joueur non plus.
  • Ne pas espérer un changement de comportement immédiat chez le joueur: Cela prendra du temps et lui demandera de la motivation et de la volonté.