Votre Espace Réservé

Votre espace Réservé

Mot de passe oublié ?S'inscrire

Peut-on contrôler le hasard ?

Qu’est ce que le hasard?

Le mot "hasard" vient de l’arabe "al-zahr" qui signifie à l’origine "jeu de dés".
Le hasard est ainsi tout événement imprévu ou imprévisible sur lequel on n’a aucun contrôle, aucune maîtrise.

Les jeux basés sur le hasard s’opposent donc en tout point aux jeux d’adresse. Dans un jeu d’adresse, le joueur peut contrôler ou influencer directement le résultat. En effet, plus il s’entraîne, plus il augmente ses compétences et meilleures sont ses performances.
Dans les jeux de hasard, il est impossible pour le joueur de s’améliorer ou d’influencer le résultat. Observer le jeu n’est pas comparable à un entraînement. Les jeux de hasard ne nécessitent ni intelligence ni compétence particulière, ils sont accessibles à tous. En d’autres termes, il n’y a pas de stratégie avec les jeux de hasard.

Un tour de jeu peut-il influencer le suivant?

Les jeux de hasard et d’argent sont tous basés sur le principe fondamental de l’indépendance des tours. On dit que des événements sont indépendants lorsque chacun est unique et qu’il n’a pas de lien avec le précédent ou le suivant.

L’indépendance des tours constitue la condition essentielle pour définir un jeu comme un jeu de hasard et d’argent. Afin qu’ils soient imprévisibles et qu’ils respectent la notion de hasard, tous ces jeux sont construits de telle sorte que chaque tour de jeu est un événement non influencé par le résultat des tours précédents.

Nous avons tous une tendance naturelle à observer et à lier les événements du quotidien. Ceci est encore plus vrai lorsqu’il s’agit du jeu, qu’on soit joueur récréatif ou problématique. Ainsi, le premier réflexe de la personne qui joue est d’observer le jeu afin d’en dégager des indices puis de développer une stratégie pour augmenter ses chances de gagner. Ces stratégies comme ces observations sont inutiles. Chaque tour est nouveau : les résultats précédents n’aident donc jamais à prédire le tour suivant.

Prenons l’exemple du jeu du « pile ou face ». On propose à une personne la série de 10 lancers suivante : pile, face, face, face, pile, face, pile, pile, face, face. On lui demande par la suite de miser sur le 11ème lancer. Si la personne analyse ne serait-ce qu’un bref moment, les 10 premiers résultas pour tenter de prédire le 11ème, elle commet déjà une erreur de logique. En effet, quelle que soit l’observation ou l’analyse qu’on en fait, «pile» et « face » ont toujours une chance sur deux d’être tirés, indépendamment des lancers précédents. Chaque tour est nouveau : la pièce de monnaie n’a pas la mémoire des tours précédents ! Le jeu du « pile ou face » démontre bien que l’observation des résultats précédents est inefficace pour prédire le prochain lancer. II est donc impossible d’augmenter ses chances de gagner en se basant sur l’observation du jeu.

La « face cachée » des jeux de hasard et d’argent

Les jeux de hasard et d’argent sont construits de sorte qu’ils cachent la notion de hasard et d‘indépendance des tours. Cependant, tous ces jeux sont basés sur ces principes, que ce soit les jeux de loterie (loto, jeux de grattage, Rapido, Keno, etc.) ou de casino, mais aussi les paris sportifs, les courses de chevaux ou les jeux de cartes, même si ces derniers s’appuient également sur un certain nombre de connaissances et choix stratégiques.

L’exemple des machines à sous est frappant : les diverses images et combinaisons possibles entraînent chez le joueur un comportement d’observation et la recherche de relations entre les tours. Il s’agit pourtant bien d’une loterie. A chaque fois que le bouton ou le bras de la machine est actionné, celle-ci effectue un tirage comme pour la première fois. Si un joueur mise de manière répétée sur une même machine, il ne joue pas une grande partie, mais de nombreuses petites parties indépendantes qui offrent toutes les mêmes probabilités de gain. Le piège des machines à sous est que tout se passe à l’intérieur d’une même machine. Comme chaque mise n’est pas séparée de la précédente, le joueur pense qu’il existe un lien entre elles.

De même, il n’est pas possible de s’approcher d’un gain. Certains joueurs pensent qu’ils sont passés près de gagner et continuent donc à joueur. En réalité personne ne passe près d’un gain ! Un billet de grattage est soit gagnant, soit perdant : un billet qui contient presque toutes les images pour décrocher le gros gain n’est rien d’autre qu’un billet perdant.

Enfin, en plus de rendre les prédictions impossibles, l’indépendance des tours fait en sorte que les chances de gagner n’augmentent jamais avec la répétition des mises. Comme chaque tour de jeu est nouveau, les probabilités de gains demeurent les mêmes d’un tour à l’autre. Au contraire, lorsque l’on mise de manière répétée, on ne fait qu’augmenter ses risques de pertes à long terme.