Votre Espace Réservé

Votre espace Réservé

Mot de passe oublié ?S'inscrire

Les 10 critères du jeu problématique

Vous êtes vous-même joueur ou vous fréquentez quelqu’un qui joue aux jeux de hasard et d’argent, voici les 10 critères qui peuvent vous aider à repérer l’existence d’un problème avec le jeu :

• Etre préoccupé par le jeu

Le joueur problématique pense au jeu la plupart du temps. Le jeu est devenu une préoccupation permanente. Il se remémore ses expériences de jeu passées et réfléchit à ses prochaines tentatives. Il cherche également des moyens de se procurer de l’argent pour jouer.

• Abandonner les autres activités

Le jeu prend progressivement une place centrale dans la vie du joueur problématique qui peut abandonner toute autre activité. Tous les domaines de la vie du joueur peuvent être bouleversés par cette pratique.

• Avoir besoin de miser toujours plus

Le joueur problématique a besoin de jouer avec des sommes d’argent de plus en plus importantes pour retrouver l’état d’excitation et de plaisir des débuts.

• Avoir des difficultés à réduire ou contrôler le jeu

Lorsque le joueur commence à se rendre compte des conséquences négatives du jeu dans sa vie, il peut envisager de changer cette pratique. Il va alors faire des efforts répétés, pour réduire ou arrêter le jeu mais il lui sera difficile de résister à l’envie de jouer. Lors de ces tentatives de réduction ou d’arrêt du jeu, il peut se sentir nerveux, agité ou facilement irritable, ce qui pourra le conduire à reprendre le jeu. Jouer devient alors un besoin.

• Jouer pour « se refaire »

Souvent le joueur dit qu’il va retourner jouer pour « se refaire ». Cela signifie qu’il retourne jouer un autre jour pour récupérer l’argent perdu au jeu. C’est en retournant jouer pour se refaire que le joueur accumule des pertes et se crée des dettes, qu’il pourrait vouloir rembourser en continuant à jouer …

• Jouer pour se sentir mieux ou échapper à certaines difficultés

Pour le joueur problématique, le jeu n’est plus un divertissement ou une simple activité de loisir. Le jeu devient un moyen (voire l’unique solution) de fuir ses problèmes et/ou de se sentir mieux.

• Mentir à son entourage à propos du jeu

Le joueur problématique essaie souvent de cacher sa pratique de jeu à son entourage. Il va alors mentir à sa famille, à ses amis et/ou à ses collègues sur l’ampleur réelle de sa pratique.

• Emprunter de l’argent pour jouer

Lorsque le joueur commence à rencontrer des difficultés financières à cause du jeu, il va emprunter de l’argent aux autres pour financer sa pratique de jeu et/ou pour régler ses dettes. Il demande alors à sa famille, à ses amis et/ou à ses collègues de lui prêter de l’argent. Il peut également utiliser ses économies ou faire un prêt à la consommation.

• Commettre des actes illégaux pour jouer

Malgré les pertes, le joueur problématique va continuer à jouer et augmenter encore le montant de ses dettes. Apres avoir épuisé les possibilités d’emprunts à l’entourage, certains joueurs vont alors commettre des vols ou des détournements d’argent pour financer leur pratique de jeu.

• Perdre une relation importante ou une activité professionnelle à cause du jeu

La place centrale du jeu, les mensonges, les dettes, les emprunts sont autant de sources de conflits dans la vie du joueur, notamment avec son entourage. Le jeu, lorsqu’il devient problématique, met ainsi en danger des relations affectives importantes, avec la famille et/ou les proches, un emploi ou des possibilités d’études ou de carrière.

Si vous vous reconnaissez à travers une ou plusieurs de ces propositions, il est possible que vous rencontriez un problème de jeu ou que vous soyez à risque de devenir « addict au jeu ». Si tel était le cas, c’est peut-être le moment de demander de l’aide…Plusieurs possibilités d’aide pour le jeu vous sont proposées sur notre site. Rapportez vous à la section « Ce que vous pouvez faire».