Partagez votre expérience 

Vos témoignages

"J'ai cessé de jouer depuis peu mais je vais sans argent sans carte bleue et sans chéquier avec une amie dans deux casinos proches de chez moi. je regarde jouer et je me sens bien dans cette ambiance. Je continue de rêver que je peux décrocher un jackpot. J'ai terriblement envie de jouer mais j'ai peur."
nanie42, le 14/06/2010


"Mon mari joue en ligne au PMU parfois jusqu'à 3000€ par mois le maximum autorisé. Il refuse d'en parler avec moi, il dit que c'est son argent et qu'il en dispose comme il veut. Moi je suis au chômage non indemnisé mais il refuse de m'aider car il n'a jamais d'argent. Je suis très endettée car je puise dans mes cartes de crédit pour m'en sortir."
pachou35, le 22/06/2010

 

"Je suis l'amie d'un joueur invétéré, au bout de la résistance physique et financière... je sais que la solution serait de le quitter mais c'est justement la difficulté du problème. Bien des couples se débattent avec des enfants à élever en essayant de survivre aux difficultés avec dignité... et moi je suis là à gâcher le reste de ma vie, j espère à travers vos témoignages
trouver le courage qui me manque. "

morinette22, le 11/07/2010

 

"Mon mari est malade. Je viens de découvrir qu’il joue sur un site de jeux en ligne des sommes qu’on a même pas. il a contracté 3 crédits : 2000€, puis 5000€,et encore 9000€ a un de ses proches, vendu sa voiture et maintenant il veut vendre notre maison. En tout j ai compté à ce jour une perte de gain de 24000€ dans l’année. Nous avons 3 enfants et je suis en invalidité. Plus de vacances, plus de resto, il n’a jamais d’argent et fait le radin pour tout ; je comprends pourquoi maintenant. Je suis au désespoir et j’en veux a notre société de ne pas mettre de limite et d autoriser ces jeux en ligne. Avec son iphone, il joue partout, il a perdu la raison, ce n est pas l’homme que j’ai épousé et cela va finir par un drame c’est certain. "

Olisteph, le 07/06/2011

"Bonsoir...
je vis avec un joueur depuis 12 ans...

Il a commencé a jouer par hasard,dans un café dans lequel il est simplement rentré pour acheter des cigarettes. Il jouait à l'époque de manière très occasionnelle et récréative,au casino l'été ou au pmu le dimanche,sans excès.Il a toujours eu tendance à dépenser,mais pour profiter de la vie. Il était bon-vivant,fêtard,il aimait s'habiller...
Comme pour chaque drogues les premiers moments étaient extraordinaires. Il misait sur un cheval pour la course à suivre,il gagnait! Magique !
Cela faisait 2 ans que nous vivions ensemble.
Le problème a peu à peu pris de l'ampleur,jusqu'à petit à petit nous dépasser.
J'ai beaucoup culpabilisé au début,pensé que j y étais pour quelque chose...pensé qu'il ne m 'aimait pas... Il m'a rassurée sur ce point.
J'ai essayé de l'aider,de toutes mes forces.J'ai essayé de discuter avec lui,de le soutenir.J'ai confisqué la carte bancaire,donné de l 'argent au mois...à la semaine...même quotidiennement.
Nous avons changé de région,changé encore...J'ai fait mon maximum.
En réalité,je me suis épuisée à l'aider.
Je suis moi même rentrée dans un cercle vicieux dans lequel je me suis perdue.Je n'osais plus rien dépenser en prévision de ses rechutes,pour nous ou pour nos enfants.
Nous ne nous accordions aucun plaisir,aucun voyage,aucune sortie...
J'ai eu mal,tellement mal ... supporté tellement de mensonges...dormi sur mon porte feuille,caché jusqu'à sa pièce d'identité pour qu'il ne puisse retirer de l'argent à la banque.J'ai débarqué dans des cafés pmu pour supplier qu'on n'enregistre plus ses paris...
J'y ai mis tout mon coeur,toute mon energie...tant et tant qu'aujourd'hui je ne peux plus me projeter dans un avenir amoureux avec lui. Tout ça m'a épuisée,au vrai sens du terme.
J'ai fini par tomber amoureuse d'un autre;sans le vouloir,il m'a poussée dans ses bras.Il le sait et le comprend.
Cependant,je ne peux pas le quitter...car même si je sais au fond de moi que je ne pourrai plus rien construire avec lui,que je ne pourrai rien faire d'autre que d'être son garde fou,je ne renie pas ce que nous partageons,et je l'aime....
Je mène une vie qui s'annonce comme un gros gâchis,parce que j'ai pensé à moi,trop tard...parce que je n'ai plus aucun espoir qu'il guérisse. Nous avon deux enfants qui sont petits,que nous adorons.Nous voulons les protéger de tout ça...
Je ne sais pas combien de temps nous tiendrons,nous verrons bien...

Voilà mon témoignage. Si je n'ai pas réussi à le faire réagir,j'espère qu'au moins d'autres le liront et pourront en tirer enseignement...
Joueurs,acceptez que vous ayez besoin de vous faire aider,ne vous sentez pas plus fort que ce qui vous dépasse...
Compagnons ou compagnes de joueurs,ne vous oubliez pas et protégez vous,le jeu est un puissant poison qui doucement vous detruit,comme il détruit celui ou celle que vous aimez...
Merci"

 lili, le 13/07/2011